Le Havre - Terre de Normandie

Quand découverte rime avec photographie.



Portail officiel de la ville du Havre  Site de l'office de tourisme du Havre  Site de la Communauté de l'Agglomération Havraise  Site officiel du Comité Régional de Tourisme de Normandie  Site de la Région Haute Normandie  Site officiel du Département de la Seine-Maritime


27 juin 2010

A la France combattante (6/6).

Afin de conclure cette série sur le Mont-Valérien en lui même, je vais m'intéresser à la partie qui surplombe le Mémorial de la France combattante. Le bâtiment que je vous allez voir en photo fut construit, en 1812, sur ordre de Napoléon dans le but d'accueillir un orphelinat de la Légion d'honneur. Cependant étant trop difficile à ravitailler, le projet fut vite abandonné, l'édifice est alors mué en caserne.

Pour apporter, maintenant, un peu plus de précisions sur la forteresse du Mont-Valérien (culminant à 162 mètres), il faut savoir qu'elle participa à la défense de Paris et s'intégra dans un dispositif comprenant seize forts construits entre 1841-1845. Située à la croisée des villes de Nanterre et Rueil-Malmaison, elle avait pour but de défendre la partie Ouest de Paris.

Pour remettre les choses dans leur contexte, Adolphe Thiers décida la construction d'un ensemble de seize forts pour défendre la capitale, le programme de fortifications est alors adopté par la loi du 3 avril 1841.
Après sa construction la forteresse du Mont-Valérien est très vite utilisée comme prison. Gustave de Beaumont, Achille Chaper et Joseph-Edmond Fayolle y sont ainsi emprisonnés en décembre 1851 après avoir contesté le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte.

Mais c'est sa vocation militaire qui est déterminante lors de la guerre de 1870. Lors du siège de de Paris, ses canons contribuent à la destruction du Château de Saint-Cloud, tenu par les Allemands, le 13 octobre 1870. Les Allemands, en application de l'armistice franco-allemand le 29 janvier 1871, occupent alors le fort. Après leur départ, la lutte contre la Commune de Paris voit les troupes versaillaises s'y installer dès le 21 mars 1871.

La forteresse contribue pendant la première guerre mondiale à la défense aérienne de Paris. On y installe un puissant projecteur pour traquer les avions allemands. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle fut malheureusement le "théâtre" de fusillades, par les nazis, de plus d'un millier de résistants et otages.


IMGP0903

Pentax Lens 3x Optical Zoom - 17,1 mm - f/5.2 - 1/167 s - ISO 80 (0,00 EV)
Mesure centrale - Mode Auto

Post-traitement sous Photoshop Elements 6.0 + LucisArt
& PhotoFiltre
- Dimanche 20 juin 2010 - 12h16 -

Post mis en ligne par Yannick Burey à 03:00 (Catégorie - Hors Normandie: Paris & sa région )Il y a [6] Point(s) de vue


Commentaires

Laissez moi votre point de vue









 

Copyright © Yannick_76 . Le Havre-Terre de Normandie | 2006 - 2010 | Tous droits réservés