Le Havre - Terre de Normandie

Quand découverte rime avec photographie.



Portail officiel de la ville du Havre  Site de l'office de tourisme du Havre  Site de la Communauté de l'Agglomération Havraise  Site officiel du Comité Régional de Tourisme de Normandie  Site de la Région Haute Normandie  Site officiel du Département de la Seine-Maritime


23 juin 2010

A la France combattante (2/6).

Pour la description des lieux, l'esplanade du monument fait plus de 10 000 m². Un mur de 150 m de long, en grès rose des Vosges, est accolé au rempart en meulière de la forteresse. Au milieu de ce mur, la croix de Lorraine (de 12 m de haut) marque l'entrée de la crypte où reposent les 16 combattants. Le caveau n° 9 attend le dernier Compagnon de la Libération. Les 17 caveaux sont disposés en arc de cercle, avec au centre une urne contenant des cendres recueillies dans des camps de concentration, ornée d'une sculpture en métal représentant une flamme.

Pour information, la France libre adopta la croix de Lorraine pour symbole suite à la proposition du vice-amiral Émile Muselier faite à de Gaulle, le 1er juillet 1940, en présence du capitaine de corvette Thierry d'Argenlieu pour lutter contre la croix gammée. Dans son ordre général n° 2 du 3 juillet 1940, le vice-amiral Émile Muselier, nommé l'avant-veille au commandement des forces navales et aériennes françaises libres, créa pour les forces françaises ralliées à de Gaulle un pavillon de beaupré (carré bleu avec, au centre, la croix de Lorraine en rouge par opposition à la croix gammée) et pour les avions, une cocarde à croix de Lorraine.
L'amiral Muselier était d'origine lorraine et les armes du 507ème régiment de chars de combat que commandait le colonel de Gaulle en 1937-1939 comportaient une croix de Lorraine. Le pavillon fut modifié après deux ou trois mois (il était trop sombre). Dans le modèle définitif, il était bleu, blanc, rouge. Le blanc était en forme de losange et comportait une croix de Lorraine rouge non tréflée. Ce pavillon de beaupré est arboré actuellement par les bâtiments de la Marine nationale portant le nom d'un bâtiment ayant appartenu aux Forces navales françaises libres (FNFL). Seul les goélettes Étoile et Belle Poule qui furent des voiliers écoles FNFL, portent ce pavillon de beaupré depuis l'origine.
Le symbole a été adopté ensuite par tous les français libres et figurera sur de nombreux insignes (insigne émaillé porté par de Gaulle), notamment sur la croix de l'Ordre de la Libération créé à Brazzaville le 16 novembre 1940, sur la médaille de la Résistance, sur la médaille commémorative des services volontaires dans la France libre, créée par décret le 4  avril 1946. La croix de Lorraine est également présente sur des monuments et sur les timbres créés sous les gouvernements du général de Gaulle.
Les français libres sont tellement identifiés à la croix de Lorraine que l'on ignore généralement que l'insigne des FFL terrestre (surnommé "le moustique") ne contenait pas de croix, c'était un glaive entouré de deux ailes et d'une couronne de laurier. Celles arborées par la 2ème DB font croire, par contre, qu'elle était une unité "française libre" à part entière. En août 1943 a lieu la fusion des Forces françaises libres (FFL) avec l'armée d'Afrique mais un décret du 22 octobre 1943 autorise les ex-FFL à continuer à porter leur insigne, ce qui les distingue de ceux qui ne combattaient avec les Alliés que depuis fin novembre 1942. Les connaisseurs repèrent donc assez facilement les français libres parmi les militaires de l'Armée de la libération, quand d'autres cherchent vainement des croix de Lorraine qui ne sont en fait arborées que par les marins et aviateurs issus de la France libre.


IMGP0890

Pentax Lens 3x Optical Zoom - 5,7 mm - f/2.9 - 1/710 s - ISO 80 (0,00 EV)
Mesure centrale - Mode Auto

Post-traitement sous Photoshop Elements 6.0
& PhotoFiltre
- Dimanche 20 juin 2010 - 12h03 -

Post mis en ligne par Yannick Burey à 01:39 (Catégorie - Hors Normandie: Paris & sa région )Il y a [7] Point(s) de vue


Commentaires

Laissez moi votre point de vue









 

Copyright © Yannick_76 . Le Havre-Terre de Normandie | 2006 - 2010 | Tous droits réservés